Les Français Volants de Paris Champion de France des Clubs 2017

Histoire du club

Histoire du club

L'Histoire des Français Volants

Jacques Lacarrière

Toute sa vie a été consacrée aux sports de glace, au hockey notamment comme joueur de talent (J.O. de 1928 et 1936 ; capitaine de l'équipe de France en 1936 et 1937). Il a aussi été un grand dirigeant, fondateur du club des Français Volants en 1933 et cofondateur, avec Georges Guérard, de la FFSG, en 1942. Admis en 1998, comme joueur, au Hall of fame de la Fédération internationale.

jacques lacarriere francais volants collection Jacques Lacarrière

Nom du club

A l'époque de la fondation du club, des sélections françaises de la section Hockey jouent régulièrement à Londres. La presse britannique surnomme l'équipe de France les "Flying French" en raison de leur moyen de transport: l'avion. Jacques Lacarrière, alors capitaine de l'équipe de France, choisit la traduction de ce surnom pour baptiser la nouvelle équipe parisienne.

 La création et le lancement du club

 

1933

Le 30 août, création de la compagnie aérienne Air France. Deux mois plus tard, le Journal Officiel du 13 octobre annonce en trois lignes l'agrément ministériel N° 170788 pour une nouvelle association de « sports d'hiver » sous l'intitulé Club des Français Volants. Aucune relation de causalité entre ces deux naissances contrairement à ce qu'on pourrait imaginer...

JACQUES LACARRIERE

Père fondateur de ce club, il installe son siège au 15 boulevard Malesherbes, à Paris. Capitaine de l'équipe de France de hockey-sur-glace et sélectionné olympique cinq ans plus tôt à Saint-Moritz, il est à 27 ans une des figures emblématiques des sports de glace qui connaissent un très vif engouement dans la capitale.

LA REINE SONJA HENIE

Le Vel' d'Hiv' de la rue Nélaton, dans le 15e arrondissement, accueille à guichets fermés l'illustre patineuse norvégienne Sonja Henie; les trébunes sont en effervescence quand le palet est disputé par les joueurs du Racing et du Stade Français renforcés par des Canadiens que l'avisé promoteur américain Jeff Dicksson sollicite pour améliorer le niveau de jeu des joueurs français, accentuer l'aspect attractif des affiches et embellir le spectacle.

SIMPLE TRADUCTION POUR UN BAPTEME

Lorsque intervient la fusion des sections des deux associations, Jacques Lacarrière, joueur du Racing, prend l'initiative de créer un club. Quelle identité donner à celui-ci ? Lors des fréquents déplacements des sélections fançaises à Londres, effectués en avion – moyen de déplacement extravagant à l'époque –, la presse anglaise surnommait Flying French les visiteurs. Une simple traduction suffit à Jacques Lacarrière pour baptiser son club qu'il conduira trois fois au titre de Champion de France de 1933 à 1938 ! .

AU NOM DU PERE

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, après une assez longue période en sommeil due aux difficultés du moment, le club, fidèle à son graphisme, reprend son envol sous l'impulsion des deux fils Lacarrière, tous deux joueurs de hockey.

L'aîné, Phillippe, patine sur les traces paternelles et participera aux jeux Olympiques 1968 à Grenoble; le second, Thierry, devenu secrétaire général du cub avant que d'en prendre la présidence, installe celui-ci à la patinoire de Charenton en 1966. Les Français Volants redeviendront champions de France de hockey-sur-glace en 1989, cinquante et un an après le dernier titre conquis par son père !

INNOVATION EN PATINAGE ARTISTIQUE

Hockey sur glace et patinage artistique : les deux disciplines fonctionnent encore sous la tutelle de la Fédération Française des Sports de Glace (la séparation n'interviendra qu'en 2006). Thierry Lacarrière, dans le même temps qu'il assume des responsabilités de dirigeant fédéral, donne un nouveau souffle aux Volants. Il ambitionne de les hisser de nouveau parmi les tout meilleurs clubs de l'Hexagone.

Pour ce qui concerne la section patinage artistique, il fait valider et appliquer une politique sportive d'avant-garde : création d''une Ecole de glace bientôt placée sous la direction technique de Didier Gailhaguet qui deviendra succesivement entraîneur national, directeur des équipes de France et président de la Fédération; stages d'été systématiques organisées par le club et non plus par des professeurs indépendants.

SYSTEME REVOLUTIONNAIRE

Cette méthode fait suite à une rupture radicale de fonctionnement en vigueur dans le milieu du patinage artistique depuis l'origine: aux habituels rapports directs (sportifs et financiers) professeurs-patineurs, succède une organisation collective sous l'égide du club. La politiqe sportive est appliquée par des entraîneurs rémunérés par l' Association.

Le nouveau système, étant donné son caractère révolutionnaire, est regardé de l'extérieur avec scepticisme dans un premier temps. Il sera progressivement reproduit dans la majorité des clubs.

UN COUPLE FIDELE AU CLUB

Jacques Mrozek, Jean-Roland Racle en couple et Gilles Beyer, champions de France, ouvrent une flatteuse série de résultats qui assure la rénommée nationale et internationale du club.

Carrière terminée, Beyer intègre l'encadrement à l'initiative de Thierry Lacarrière : entraîneur, il conduit Laëtitia Hubert du titre mondial junior et à la sélection olympique; manager général et conseiller technique, il accompagne notamment la carrière émérite de Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis.

Ce couple incarne la longue tradition de la spécialité au sein du club auquel il reste fidèle durant toute sa longue carrière ; c'est sous les couleurs des Volants qu'Abitbol et Bernadis totaliseront entre 1994 et 2003 dix titres de champions de France, sept podiums européens et un mondial entre 1994 et 2003 !

PRESENCE OLYMPIQUE

La présence du couple  Abitbol-Bernadis  6ème lors des JO de (1998) dans la sphère restreinte du Haut Niveau se répète pour le club dans le concert olympique avec des sélectionnés présents aux JO de 1992 (Laëtitia Hubert et Linne Haddad-Sylvain Privé), 1994 (Hubert), 2002 (Vanessa Gusméroli), 2006 (Marylin Plat-Yannick Bonheur) et 2010 (Vanessa James-Bonheur).2014 (Vanessa James-Morgan Cipres),10ème des JO de Sotchi, sans oublier également la 4ème place en danse sur glace de Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat aux JO de Sotchi et leur médaille de Bronze aux championnats du monde 2014 à Tokyo  .

Les présidents de la section qui se sont succédé ainsi que Gilles Beyer se sont efforcés de garder le cap fixé dans les années 70.

CONTINUITE

L'accroissement des effectifs au fil des saisons nécessitera de renforcer l'encadrement technique tout en le renouvelant dans un esprit de continuité.

Katia Krier-Beyer, responsable technique et coordonnatrice du dispositif, occupera pendant près de vingt ans ce rôle essentiel avant de rejoindre en 2012 le staff des entraîneurs nationaux à la Fédération des sports de glace. Elle sera remplacée par Pascale Kovelmann, championne de France 1975 en couple avec Jean-Roland Racle.

Mais la pérennité de l'association, outre son organisation sportive, est aussi garantie par un secrétariat efficace et à l'écoute : Detty Trochard et Raymond Moineau y oeuvrent avec constance depuis de nombreuses saisons.

DAMES :

Laëtitia HUBERT

Vanessa GUSMEROLI

Candice DIDIER

MESSIEURS :

Jacques MROZEK

Gilles BEYER

COUPLES :

Fabienne ETLENSPERGER – Jean-Roland RACLE

Florence Cahn – Jean-Roland RACLE

Line HADDAD – Sylvain PRIVE

Sarah ABITBOL – Stéphane BERNADIS

Marylin PLAT – Yannick BONHEUR

Vanessa JAMES – Yannick BONHEUR

Vannessa JAMES (avec Morgan CYPRES)

DANSE-SUR-GLACE :

Sophie MERIGOT – Philippe BERTHE

Nathtalie PECHALAT– Fabian BOURZAT